La mort de l’ours – Félix Leclerc

Publié: 3 décembre 2011 dans Beau Dommage, Chanson québécoise, Leclerc Félix
Tags:, , , , ,
Une fable de Félix Leclerc

Puisqu’Alain Souchon vient de reprendre la chanson « La mort de l’ours » de Félix Leclerc sur son dernier CD où il nous fait découvrir quelques unes de ses chansons d’enfance (Album: « À cause d’elles »), je me suis dit qu’il était peut-être temps de retourner aux sources et de retrouver la voix de Félix.

« La mort de l’ours » raconte la triste histoire d’un jeune loup qui assiste impuissant à l’agonie d’un gros ours qui a la patte prise dans un piège tendu par l’homme. Il faut savoir que l’ours est un animal mythique au Québec et qu’il est en quelque sorte le « roi de la forêt » québécoise. Mais voilà, cette chanson a été composée en 1969 et  plusieurs ont vu dans cette fable une première manifestation de l’engagement politique de Félix qui allait devenir manifeste après les « Événements d’octobre 70″. Rappelons que ces sombres « événements d’octobre » allaient conduire à l’imposition par le gouvernement fédéral canadien de la « Loi des mesures de guerre » au Québec, mesures que Félix combattra avec beaucoup de vigueur et que sa chanson « L’alouette en colère » illustre éloquemment.

On pourrait aussi y voir – et c’est sans doute cette interprétation qu’en a gardé Alain Souchon – une simple fable à caractère animalier où Félix voulait surtout montrer l’effet perturbateur, et souvent destructeur, de l’homme sur la nature. Une vision « écologique » en quelque sorte avant que cette étiquette n’ait gagné en notoriété.

Personnellement, je crois plutôt à la première de ces interprétations bien que l’engagement « écologique » de Félix ait effectivement été bien présent dans son œuvre. Félix Leclerc n’a t-il pas déjà écrit dans « Pieds nus dans l’aube », ce recueil de contes poétiques qu’il publie en 1946, l’histoire d’un loup qui se prend la patte dans un piège et qui décide « … de se couper la patte avec ses dents pour être libre » ? (1)

Un enregistrement inédit

Je vous propose d’entendre un enregistrement inédit que Beau Dommage avait gravé avec Félix Leclerc de son vivant et qui n’a été dévoilé qu’en 1995, à l’occasion des FrancoFolies de Montréal,  soit sept ans après la mort de Félix. On sait que Félix avait lui-même endisqué « La complainte du phoque en Alaska » créée par Beau Dommage, honneur rarissime que le roi heureux n’a rendu qu’à très peu de ses contemporains puisqu’il ne gravait généralement que ses propres compositions.

Pour nos auditeurs d’outre atlantique qui ne connaîtraient pas le groupe « Beau Dommage » je souligne qu’il s’agit d’un groupe québécois de cinq musiciens et chanteurs, groupe qui a été  formé en 1973 et qui  a connu au Québec une immense popularité au cours des années 70 et 80, et cela jusqu’à sa dissolution ultime en 1992.  Avec Harmonium, Beau Dommage représente, mieux que tout autre groupe d’artistes, l’émergence d’un genre musical typiquement québécois, nourri par les grands courants internationaux mais ancré profondément dans la québécitude.

(1) Le conte « La peau de loup » dans le livre « Pieds nus dans l’aube (1946) »

« La mort de l’ours » –  Félix Leclerc et « Beau Dommage » (1995)

   
La mort de l’ours

(Paroles et musique de Félix Leclerc – 1969)

Où allez-vous, Papa Loup
Chapeau mou, médaille au cou
Vous a-t-on nommé shérif
Des montagnes et des récifs ?

Non, mon fils, j’ai pris un bain
Chaussé guêtres et canne en main
Vais porter hommage au roi
Si tu veux, viens avec moi

Ni orignal ni carcajou
Je ne connais roi que vous
Peigne plutôt tes poils fous
Et suis-moi à pas de loup

Ils ont marché quatre lieues
Arrivés près d’un torrent
Sauvage et débordant
De cris et de chants d’adieu

Bonjour Sire, c’est moi, le loup
M’voyez-vous, m’entendez-vous ?
Suis venu à travers bois
Vous saluer, comme il se doit

Il se tient droit, salue l’ours
Qui a la patte dans le piège
Plein de sang dessus la mousse
Et tombe la première neige

Le petit loup est ému
Et voudrait rentrer chez lui
Le gros ours, le gros poilu
Lui prend la main et dit merci

Ils sont revenus de nuit
A travers bouleaux jolis
Le plus vieux marchait devant
Et pleurait abondamment.

Lire la biographie de Félix Leclerc

Autres chansons de Félix à écouter sur le site « J’ai la mémoire qui chante »

Autres chansons québécoises à écouter sur le site « J’ai la mémoire qui chante »

* * *

Nous avons besoin de votre soutien !

Abonnez-vous au site « J’ai la mémoire qui chante » et contribuez à la promotion de la grande et de la belle chanson d’expression française !

EN VOUS ABONNANT TOUT À FAIT GRATUITEMENT AU SITE « J’AI LA MÉMOIRE QUI CHANTE », VOUS NE COUREZ ABSOLUMENT AUCUN RISQUE sauf celui d’être informé, dès la parution d’une nouvelle chanson !  

Pour ce faire, il vous suffit tout simplement d’entrer votre adresse courriel (votre email) en utilisant le formulaire d’abonnement  que vous trouverez, au bas de la présente page !

Visitez notre nouvelle page sur Facebook


About these ads
commentaires
  1. Peu avant de disparaître François Béranger enregistrait un disque en hommage à Félix Leclerc qu’il désignait comme l’inspirateur de sa vocation pour la chanson et, partant, de sa carrière. On trouve trop peu de chansons de ce disque (malheureusement posthume) sur la toile. Il est donc intéressant d’en signaler une nouvelle (après « Le petit bonheur » que Melocoton a mis sur ce blogue à la page correspondante). Comme il s’agit dans cette page de « La mort de l’ours », nous pourrions y faire une petite place à cette poignante et tendre chanson sur la mort du chien Pinky.

    Voici donc la chanson « Blues pour Pinky » que Félix composa en 1967 et que chante François Béranger:

  2. [...] La mort de l'ours – Félix Leclerc « J'ai la mémoire qui chante [...]

    • Anonyme dit :

      ah!!!… Felix Leclerc!!!… Quel poête!… Et quelle voix!

      j’avais 12 ans quand il fit un carton en France avec « Moi mes souliers »…

      Je l’ai découvert à ce moment là et ne l’ai plus quitté.

      j’ai eu la grande chance de le voir en concert à Bobino dans les années 70 et je l’écoute souvent avec les plus grands qui nous manquent tant!

      merci de me remettre en mémoire cette « Mort de l’ours ».

      • Oui, Suzanne, Félix était un grand poète dont on se souvient avec délice. Mais pour nous, Québécois, Félix était plus qu’un « créateur de chansons », il incarnait véritablement le rôle d’un vieux « Sage » comme on le voit dans certaines société dites primitives . Sa disparition a laissé un grand vide dans l’imaginaire québécois, vide que rien, ni personne, n’est vraiment venu combler. Un grand trou par lequel s’écoule tout doucement le peu qu’il nous reste de notre identité nationale….

        • Anonyme dit :

          …Il ne mesurait pas en partant « Le grand trou qu’il nous faisait au fond du cœur
          ! »

          amitiés aux Québécois depuis Paris qui s’illumine pour les fêtes…Joyeuses,,je l’espère pour vous!

  3. Lise dit :

    Me voici le coeur tout à l’envers ; trop d’émotions !

  4. Melocoton dit :

    Bonjour Pierre,

    J’ai adoré retrouver cette chanson sur ce bel album dont Souchon vient de nous gratifier. J’ai regardé récemment un documentaire sur les montreurs d’ours des Pyrénées qui avaient émigré en Amérique et devant la taille et la force de ces animaux on ne peut que les saluer comme il se doit. Félix a été très présent durant toute ma jeunesse et nombre de ses chansons trottent encore dans ma mémoire mais « La mort de l’ours » est bizarrement la seule que je connaisse par cœur de bout en bout alors que plus logiquement ce devrait être « Le p’tit bonheur » ou encore « Moi, mes souliers ».

    Une version que j’adore également est celle que nous a livré Jean-Marie Vivier sur son album « Merci Félix » sorti en 2004 : http://www.4shared.com/audio/qEqNMX1k/19_La_mort_de_lours.html

    • Bonjour Yves

      J’aime bien aussi la version de Jean-Marie Vivier (que je vais sans doute ajouter sur ma page); celui-ci a toujours eu une admiration sans borne pour Félix avec qui il a fait plusieurs tournées européennes.

  5. jaku dit :

    … a bercé mon enfance…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s