Germaine Dugas – Deux enfants du même âge

Publié: 14 février 2012 dans Chanson, Chanson québécoise, Dugas Germaine
Tags:, , , , , ,

Pour lire les commentaires sur cet article cliquez ici

".. Je n’y peux rien.
Je la vois encore.
Je la vois sans cesse.
Elle se tourne vers moi.
La secousse que le mouvement imprime à ses cheveux les écarte de son visage.
Dans cet éclair de beauté, tandis que grandit l’arc adorable de son sourire,
Le bout d’une mèche blonde vient se perdre au coin de sa bouche.
Et c’est toujours la même émotion.
C’est toujours le même coup de griffe au coeur.
Il n’a pas de fin… "      (1)

Une des pièces fondatrices de ce qui allait devenir la chanson québécoise

A titre de clin d’œil en cette journée de la Saint-Valentin, je vous propose un très court article sur une chanson qui va rappeler beaucoup de souvenirs à plusieurs d’entre vous. Je  ne sais toutefois pas si cette pièce d’anthologie est connue outre Atlantique mais, au Québec, elle est une des pièces fondatrices de ce qui allait devenir la chanson québécoise au cours des années 60.

Auteure, compositeure, interprète et animatrice, Germaine Dugas est l’une des premières auteures, compositrices et interprètes féminines du Québec. Née à Montréal en 1934, elle remporte le Grand Prix du Disque Canadien CKAC en 1959 pour sa chanson "Deux enfants du même âge", chanson qui s’inscrira rapidement au sommet des palmarès de la chanson dans tout le Québec. Son succès l’amènera à donner des spectacles, un peu partout au Québec, et la conduira jusqu’à Paris. En 1962, avec Félix Leclerc, elle représentera la chanson québécoise dans une émission spéciale de la télévision belge. En 1964, après un deuxième album qui ne connaît pas le succès escompté, elle cessera toute activité sur disque mais elle continuera à se produire sur scène jusqu’à la fin des années 60.

Il existe, sur Youtube notamment, des versions plus récentes de la chanson toujours interprétée par son auteur. Mais ces versions n’ont pas la fraîcheur de la version originale de la chanson que je vous propose maintenant d’écouter:

Germaine Dugas – Deux enfants du même âge (1959)

DEUX ENFANTS DU MÊME ÂGE

(paroles et musique de Germaine Dugas)

Deux enfants du même âge, deux enfants pas très sages
Sont partis ce matin, se tenant par la main
Sans se soucier de rien, ces enfants du même âge
Ces enfants si peu sages, s’en vont chercher au loin
Par les rues, les chemins, le pays d’où l’on ne revient

Des grands beaucoup trop sage, qui n’avaient pas leur âge
Jaloux de leur destin, méprisant leur chagrin
Les suivirent l’oeil malin, car ces grands toujours sages
Qui n’avaient pas leur âge, déjà partirent au loin
Chercher par les chemins, ce pays mais en vain

Méfiez vous des gens sages, ceux qui n’ont pas votre âge
Ils essaieront toujours, de vous montrer un jour
Leur chemin de l’amour, ils sont maintenant trop sages
Pour comprendre qu’à votre âge, il existe dans vos cœurs
Dans toute sa grandeur, ce pays du bonheur

Ces enfants pas très sages, ont tout juste notre âge
Nous partirons demain, nous tenant par la main
Sans nous soucier de rien, vous qui avez notre âge
Ne devenez pas trop sages, allez chercher au loin
Par les rues, les chemins, ce pays d’où l’on revient jamais

(1) Brami, Claude – Mon amie d’enfance

Autres chansons québécoises à écouter sur le site « J’ai la mémoire qui chante »


* * *

Nous avons besoin de votre soutien !


Abonnez-vous au site « J’ai la mémoire qui chante » et contribuez à la promotion de la grande et de la belle chanson d’expression française !

EN VOUS ABONNANT TOUT À FAIT GRATUITEMENT AU SITE « J’AI LA MÉMOIRE QUI CHANTE », VOUS NE COUREZ ABSOLUMENT AUCUN RISQUE sauf celui d’être informé, dès la parution d’une nouvelle chanson !  

Pour ce faire, il vous suffit tout simplement d’entrer votre adresse courriel (votre email) en utilisant le formulaire d’abonnement  que vous trouverez, au bas de la présente page !

Visitez notre nouvelle page sur Facebook



About these ads
commentaires
  1. ÀproposdeGermaine dit :

    Bonjour, Germaine Dugas est ma tante. Si vous avez des questions, il me fera plaisir d’y répondre.

  2. Merci à Lise pour ses "becs en coeur" et à Denise, pour cette sagesse qui nous est venue trop vite !

  3. Lise dit :

    Bonne St-Valentin à toutes et tous!

    Merci pour la délicieuse Germaine Dugas et sa chanson culte choisie avec amour par vous, pour nous!

    Ça mérite un bec en coeur.

  4. Denise Angers dit :

    Quels souvenirs cela réveille …. ! Et hélas, nous sommes devenus très sages !

  5. [...] Germaine Dugas – Deux enfants du même âge « J’ai la mémoire qui chante Imprimere-mailPartagerFacebookRedditDiggStumbleUponDiaspora [...]

  6. Cher Monsieur,

    Permettez-moi de vous dire combien, en tant qu’auteur parolier de chansons françaises à texte, j’apprécie vos commentaires et vos recherches sur " La mémoire qui chante ". Vous êtes une véritable encyclopédie vivante et je vous sais gré de retracer les œuvres et la vie de différents artistes connus ou moins connus.
    Merci de nous permettre d’entendre autre chose que du bruit et parfois de la stupeur.
    Bien à vous.
    André

    • Merci, André, pour ce commentaire qui me va droit au cœur (St-Valentin oblige…); je ne suis toutefois pas cette "l’encyclopédie vivante" que vous évoquez puisque je découvre très souvent, tout autant que vous, la petite histoire de ces chansons, au fur et à mesure, où j’écris ces articles. Mais j’aime profondément toutes les chansons que je vous présente et c’est sans doute ce qui me permet d’en parler avec passion.

  7. Joël Boudant dit :

    Merci le Québec et la Wallonie (+ Brel) pour votre apport au répertoire de la chanson française !!! Sans vous il en manquerait un sacré pan ! Amitié et fraternité ! Joël

  8. Melocoton dit :

    Merci Pierre,
    Je découvre et l’artiste et la chanson. Les liens culturels et musicaux qui unissent la Wallonie au Québec remontent loin et les chanteurs québécois ont toujours occupé une place importante dans nos cœurs et sur nos ondes. Dans les années d’après guerre, notre radio nationale belge qui, à l’époque, visait la qualité et non simplement l’audience comme aujourd’hui, a très souvent promu les artistes québécois mais il semblerait que la carrière de Germaine Dugas fut de courte durée ce qui n’enlève rien au plaisir de l’écouter.

    • Je ne savais pas (avant d’écrire cet article), que Germain Dugas avais tenté une percée sur les scènes européennes et, encore moins, qu’elle avait chanté sur les ondes de la télévision belge.
      On ne sait pas non plus ce qui a pu la pousser à se couper du monde de la chanson après cet échec de 1964 suite à la sortie de son deuxième disque. Elle avait pourtant une carrière fort prometteuse devant elle.
      Et qui sait, peut-être bien que Madame Dugas ou un de ses proches, liront cet article sur le blogue "J’ai la mémoire qui chante" et qu’ils pourront nous en dire davantage !

      • ÀproposdeGermaine dit :

        Bonjour Pierre, Germaine Dugas est ma tante. Si vous avez des questions, il me fera plaisir d’y répondre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s