Boby Lapointe – Méli-mélodie

Publié: 30 octobre 2011 dans Chanson, Chanson française, Humour, Lapointe Boby
Tags:, , , ,
Un véritable antidote contre les rengaines obsédantes

Il y a des chansons qu’on fredonne, en boucle, dans sa tête et dont le refrain prend des allures de rengaine obsessionnelle. Alors voilà l’antidote qui vous placera à l’abri de vos rechutes obsessionnelles puisque cette chanson de Boby Lapointe est tout simplement impossible à fredonner. Essayez donc de redire les vers suivants sans avoir le texte sous les yeux:

Dînant d’amibes amidonnées
Mais même amidonnée l’amibe
Même l’amibe malhabile
Emmiellée dans la bile humide
L’amibe, ami, mine le bide…

Les doux nénés d’Amélie

L’adorable chanson Méli-Mélodie de Boby Lapointe est presque exclusivement composée de virelangues. Un virelangue (ou un casse-langue ou encore un fourchelangue) est une locution (ou une phrase ou un petit groupe de phrases) à caractère ludique, caractérisée par sa difficulté de prononciation ou de compréhension orale, voire des deux à la fois. On parle aussi de trompe-oreilles lorsqu’une phrase est difficile à comprendre et donne l’impression d’être en langue étrangère.

Boby Lapointe a un penchant naturel pour les mots, pour les sons provoqués par les mots mais aussi pour ce qu’il signifient. Et comme il le dit lui-même; "Ce n’est pas un métier, mais… ça sert d’os, et, pour moi, c’est le squelette de toute expression du comique."


Boby Lapointe – Méli-mélodie

Mélie-mélodie (paroles et musique de Boby Lapointe)

Oui, mon doux minet, la mini,
Oui, la mini est la manie
Est la manie de Mélanie
Mélanie l’amie d’Amélie…
Amélie dont les doux nénés
Doux nénés de nounou moulés
Dans de molles laines lamées
Ou mêlées de lin milanais…
Amélie dont les nénés doux
Ont donné à l’ami Milou
Milou le dadais de Limoux
L’idée d’amener des minous…
Des minous menus de Lima
Miaulant dans les dais de damas
Et dont les mines de lama
Donnaient mille idées à Léda…

Léda dont les dix dents de lait
Laminaient les mâles mollets
D’un malade mendiant malais
Dinant d’amibes amidonnées
Mais même amidonnée l’amibe
Même l’amibe malhabile
Emmiellée dans la bile humide
L’amibe, ami, mine le bide…
Et le dit malade adulé
Dont Léda limait les mollets
Indûment le mal a donné
Dame Léda l’y a aidé !
Et Léda dont la libido
Demande dans le bas du dos
Mille lents mimis d’animaux
Aux doux minets donna les maux…

Et les minets de maux munis
Mendiant de midi à minuit
Du lait aux nénés d’Amélie
L’ont, les maudits, d’amibes enduit
Et la maladie l’a minée,
L’Amélie aux dodus nénés
Et mille maux démodelaient
Le doux minois de la mémé
Mélanie la mit au dodo
Malade, laide, humide au dos
Et lui donna dans deux doigts d’eau
De la boue des bains du Lido
Dis, là-dedans, où est la mini ?
Où est la mini de Mélanie ?…

Malin la mini élimée
Mélanie l’à éliminée

Ah la la la la ! Quel méli mélo, dis !
Ah la la la la ! Quel méli mélo, dis !


"Il rêvait d’être pilote d’essai.."
Lire la biographie de Boby Lapointe

Autres chansons de Boby Lapointe sur le site « J’ai la mémoire qui chante » :

* * *

Nous avons besoin de votre soutien !

Abonnez-vous au site « J’ai la mémoire qui chante » et contribuez à la promotion de la grande et de la belle chanson d’expression française !

EN VOUS ABONNANT TOUT À FAIT GRATUITEMENT AU SITE « J’AI LA MÉMOIRE QUI CHANTE », VOUS NE COUREZ ABSOLUMENT AUCUN RISQUE sauf celui d’être informé, dès la parution d’une nouvelle chanson !  

Pour ce faire, il vous suffit tout simplement d’entrer votre adresse courriel (votre email) en utilisant le formulaire d’abonnement  que vous trouverez, au bas de la présente page !


About these ads
Commentaires
  1. Un partageux dit :

    Rien à voir avec l’homme de Pézénas mais j’avais envie de laisser ici ce mot :

    Vers 1982, Gérard Berliner s’est fait connaître avec une chanson qui racontait l’histoire de Louise, bonne de ferme, dans les années autour de la Grande Guerre. Une tranche d’histoire sociale poignante. Qui me touche d’autant plus que je suis d’une famille rurale qui a trop bien connu la vie difficile.

    En 2002 on m’a raconté l’histoire d’une autre Louise morte peu avant 1950. Une autre tranche d’histoire sociale toute aussi poignante. Un copain me tannait de temps à autre en me disant "tu devrais écrire ces tranches de vie". J’ai commencé à écrire et compte bien continuer en y insérant, de temps à autre, texte et lien avec la chanson. Dans la veine ou l’esprit de mes chroniques. Je m’en vas commencer avec une chanson de Laurent Berger.

    http://partageux.blogspot.com

  2. Lise dit :

    Allô Pierre !

    Vous voici… enfin !!! Vous m’avez franchement manqué !

    Quel exercice laborieux, en effet ! Voilà pourquoi Boby était si extraordinaire ! Je crois que La Bolduc aurait pu nous la "turlutter " !

    Merci beaucoup !

    • Melocoton dit :

      D’accord avec toi Lise et moi aussi, j’aurais certainement beaucoup apprécié ;-)

      • Lise dit :

        Bonjour Melocoton,

        J’ignore pourquoi mais j’ai l’impression de vous connaître depuis belle lurette ! Sur quoi êtes- vous d’accord au juste…?

        • Melocoton dit :

          Bonjour Lise,

          C’est l’idée que La Bolduc aurait pu interpréter cette chanson qui m’a directement séduit et à laquelle je marquais mon accord. Pour ce qui est de nous connaître, ce ne pourrait logiquement être dû qu’au hasard des forums de musique où à mon pseudo que j’ai emprunté sans vergogne à Colette Magny http://www.dailymotion.com/video/x46gsl_colette-magny-melocoton_music

          • Lise dit :

            Bonjour Yves,

            Logiquement oui, mais sur un réseau social on ne peut être sûr de rien…

            Joli pseudo, magnifique musique, texte qui va droit au coeur.

  3. jaku dit :

    petit délice de ce premier matin "à l’heure d’hiver" – merci ! -

    • Merci à vous pour ce tout petit mot… Ici ce n’est pas encore un premier matin à l’heure d’hiver mais l’hiver n’en est pas moins à nos portes ! Vous avez raison: "Petit délice" est une expression juste pour décrire cette chanson amuse-gueule…

  4. Melocoton dit :

    Bonjour tout le monde,

    C’est peut-être mon incapacité à retenir deux strophes mais ce n’est pas celle de Boby que je préfère pour les paroles mais, par contre, j’aime beaucoup sa… mélodie ;-)

    C’est sans doute cette difficulté à mémoriser le texte qui fait qu’il n’y a que très peu de reprises et pour ma part, je ne connais que celle de Paule-Andrée Cassidy : http://www.4shared.com/audio/6ptbI8J7/12_Meli-mlodie_-_Paule_Andre_C.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s