Archives de la catégorie ‘Musique de film’

Pour lire les commentaires sur cet article cliquez ici

Trois petites notes de musique ont ce matin plié boutique…

La chanteuse Cora Vaucaire, grande interprète de Prévert ou Aragon, surnommée « la dame blanche de Saint-Germain-des-Prés », est morte dans la nuit de vendredi à samedi. Cora Vaucaire, de son vrai nom Geneviève Collin, est née le 22 juillet 1921 à Marseille et elle était l’épouse de Michel Vaucaire , auteur, journaliste, poète, producteur de radio…

Cora Vaucaire était connue comme l’une des principales ambassadrices de la chanson « rive gauche » à partir des années 1950, défendant un répertoire sans concession, allant du Moyen-Age aux poètes contemporains comme Prévert, Aragon, ou Trénet. Trois fois couronnée par l’Académie Charles Cros, c’est elle qui, la première, enregistrera la célébrissime chanson  « Les feuilles mortes » de Prévert et Kosma.

Elle avait fait connaître Barbara (« Dis quand reviendras-tu ?« ), Léo Ferré (« Les Forains »), ainsi que le Québécois Raymond Lévesque (« Quand les hommes vivront d’amour »). Au cinéma, elle immortalisa deux chansons : « La Complainte de la Butte » dans le film « French cancan » de Renoir en 1955 et « Trois petites notes de musique » dans  le film « Une aussi longue absence » de Colpi (1960). C’est Cora Vaucaire qui chante la chanson dans ce long-métrage d’Henri Colpi, chanson dont les paroles ont été écrites par Coppi, lui-même, et la musique par Georges Delerue. Puis Yves Montand enregistrera la chanson à son tour, en partie poussé par Simone Signoret qui avait refusé le rôle principal « d’Une Aussi Longue Absence » et qui voulait ainsi offrir une compensation morale à Colpi.

Source: Le Monde

Trois petites notes de musique – Cora Vaucaire

Voici un extrait du film « Une aussi longue absence » de Henri Colpi où l’on a pu entendre, pour la toute première fois, la  merveilleuse chanson « Trois petites notes de musique » (musique de Georges Delerue avec Alida Valli et Georges Wilson) chantée, comme nous le soulignions précédemment, par la grande Cora Vaucaire, Une aussi longue absence est un film franco-italien, le premier film réalisé par Henri Colpi, sorti en 1961. La même année, le film obtint deux récompenses prestigieuses : la Palme d’or du Festival de Cannes et le Prix Louis-Delluc.

En banlieue parisienne, la patronne d’un bistrot est intriguée par un clochard qui passe tous les jours devant son établissement. Frappée par sa ressemblance avec son mari déporté quinze ans plus tôt, elle se met à le suivre et de nombreux indices la persuadent que c’est bien son époux. Patiemment, elle cherche à apprivoiser cet homme sans mémoire… (1)

« Une aussi longue absence » de Henri Colpi

Trois Petites Notes De Musique

Paroles : Henri Colpi
Musique : Georges Delerue

Trois petites notes de musique
Ont plié boutique
Au creux du souvenir
C’en est fini de leur tapage
Elles tournent la page
Et vont s’endormir

Mais un jour sans crier gare
Elles vous reviennent en mémoire

Toi, tu voulais oublier
Un p’tit air galvaudé
Dans les rues de l’été
Toi, tu n’oublieras jamais
Une rue, un été
Une fille qui fredonnait

La, la, la, la, je vous aime
Chantait la rengaine
La, la, mon amour
Des paroles sans rien de sublime
Pourvu que la rime
Amène toujours

Une romance de vacances
Qui lancinante vous relance

Vrai, elle était si jolie
Si fraîche épanouie
Et tu ne l’as pas cueillie
Vrai, pour son premier frisson
Elle t’offrait une chanson
A prendre à l’unisson

La, la, la, la, tout rêve
Rime avec s’achève
Le tien n’rime à rien
Fini avant qu’il commence
Le temps d’une danse
L’espace d’un refrain

Trois petites notes de musique
Qui vous font la nique
Du fond des souvenirs
Lèvent un cruel rideau de scène
Sur mille et une peines
Qui n’veulent pas mourir

(1) Une aussi longue absence

Autres suggestions d’écoute sur le blog « J’ai la mémoire qui chante » :

* * *

Nous avons besoin de votre soutien !

Abonnez-vous au site « J’ai la mémoire qui chante » et contribuez à la promotion de la grande et de la belle chanson d’expression française !

EN VOUS ABONNANT TOUT À FAIT GRATUITEMENT AU SITE « J’AI LA MÉMOIRE QUI CHANTE », VOUS NE COUREZ ABSOLUMENT AUCUN RISQUE sauf celui d’être informé, dès la parution d’une nouvelle chanson !

Pour ce faire, il vous suffit tout simplement d’entrer votre adresse courriel (votre email) en utilisant le formulaire d’abonnement  que vous trouverez, au bas de la présente page !