Articles Tagués ‘âge’

Léo Ferré à l’Olympia – 1972


Retrouvons Léo Ferré, dans cette chanson « Avec le temps » qui fut, sans conteste, son plus grand succès. Chanson que Ferré avait écrite en 1970, comme ça, devait-il dire, « en moins d’une heure,  pour passer le temps ». Sortie « à la sauvette » en 45 tours, cette chanson tragique inspirée de ses propres désillusions sur la vie et l’amour, devient un classique presque instantané, le plus grand succès de Ferré, qui n’a cessé d’être repris en France et au Québec. Beaucoup d’interprètes donc, mais pas toujjurs des interprétations heureuses.

Voici donc l’originale, la version la moins altérée de cette chanson phare de Léo puisqu’elle date de 1972. Léo Ferré est sur le scène de l’Olympia à Paris où il ne s’est pas produit depuis 1955. Rappelons  que le contexte effervescent de la France-d’après-68 marquera dramatiquement la carrière de Ferré. Après avoir été idolâtré par une génération de jeunes, Ferré subit en 1971 une contestation virulente d’une minorité du public se disant gauchiste, qui vient régulièrement perturber ses concerts, au point de lui faire envisager d’arrêter la scène.

[

Léo Ferré avec Paul Castanier au piano – Olympia 1972

Je me suis permis d’ajouter à cette première vidéo, un autre document vidéo assez exceptionnel où l’on peut voir Léo au piano accompagnant le chanteur Francis Lalanne qui interprète « Avec le temps ». Un très grand moment d’émotion.

Léo Ferré au piano avec Francis Lalanne – 1986

 

Avec le temps (Parole et musique,  Léo Ferré)


Avec le temps…
Avec le temps, va, tout s’en va
On oublie le visage et l’on oublie la voix
Le coeur, quand ça bat plus, c’est pas la peine d’aller
Chercher plus loin, faut laisser faire et c’est très bien

Avec le temps…
Avec le temps, va, tout s’en va
L’autre qu’on adorait, qu’on cherchait sous la pluie
L’autre qu’on devinait au détour d’un regard
Entre les mots, entre les lignes et sous le fard
D’un serment maquillé qui s’en va faire sa nuit
Avec le temps tout s’évanouit

Avec le temps…
Avec le temps, va, tout s’en va
Même les plus chouettes souv’nirs ça t’as une de ces gueules
A la gal’rie j’farfouille dans les rayons d’la mort
Le samedi soir quand la tendresse s’en va toute seule

Avec le temps…
Avec le temps, va, tout s’en va
L’autre à qui l’on croyait pour un rhume, pour un rien
L’autre à qui l’on donnait du vent et des bijoux
Pour qui l’on eût vendu son âme pour quelques sous
Devant quoi l’on s’traînait comme traînent les chiens
Avec le temps, va, tout va bien

Avec le temps…
Avec le temps, va, tout s’en va
On oublie les passions et l’on oublie les voix
Qui vous disaient tout bas les mots des pauvres gens
Ne rentre pas trop tard, surtout ne prends pas froid

Avec le temps…
Avec le temps, va, tout s’en va
Et l’on se sent blanchi comme un cheval fourbu
Et l’on se sent glacé dans un lit de hasard
Et l’on se sent tout seul peut-être mais peinard
Et l’on se sent floué par les années perdues
Alors vraiment… avec le temps… on n’aime plus

Lire la biographie de Léo Ferré

Chanson(s) de Léo Ferré à écouter sur le site J’ai la mémoire qui chante » :

Léo Ferré-Rimbaud Les poètes de sept ans

Léo Ferré-Luc Bérimont – Madame à Minuit (à venir)

Léo Ferré – Avec le temps

Leo Ferré – La Mémoire et la mer

Léo Ferré – L’affiche rouge

Pages en préparation et qui seront publiées incessamment:
  • Serge Reggiani – La Chanson de Maglia (Victor Hugo)
  • Jacques Douai – Il n’y a pas d’amour heureux
  • Georges Ulmer – Un monsieur attendait
  • Serge Lama – L’enfant d’un autre
  • Philippe Clay – Julie la rousse
  • Cora Vaucaire – Rue St-Vincent
  • Jacques Brel – Quand on a que l’amour
  • Mortimer Schuman – L’accordéon naufrageur
  • Marc Ogeret (Aragon)- J’entends, j’entends !
  • Régine – Les P’tits Papiers
  • Dominique Michel – En veillant sur le perron
  • Georges Brassens –  Le temps ne fait rien à l’affaire
  • Georges Guétary – La valse des regrets
  • Félix Leclerc – Le tour de l’Île
  • Emile Nelligan – Le Vaisseau d’Or
  • La vie en rose – Édith Piaf

Assurez-vous de ne pas manquer la publication de ces pages EN VOUS ABONNANT GRATUITEMENT AU SITE « J’AI LA MÉMOIRE QUI CHANTE » – Pour ce faire, il vous suffit d’entrer votre adresse courriel en utilisant le formulaire d’abonnement  que vous trouverez au bas de la présente page.

 

i