Articles Tagués ‘solitude’

Pour lire les commentaires sur cet article  cliquez ici

« Un chagrin d’amour, si affreux soit-il, était-ce pire qu’une solitude anonyme, une solitude sans écho… »

Françoise Sagan

La chanson  que je vous propose d’écouter aujourd’hui est interprétée par le grand Yves Montand. Mais se souvient-on que les paroles de cette belle chanson langoureuse ont été écrites par la romancière Françoise Sagan. La musique (tirée de  la Symphonie No.3 de Brahms) y est merveilleusement jazzée « à la Miles Davis » et vous y reconnaîtrez sans doute des accents musicaux de la trame sonore du film « Ascenseur pour l’échafaud » de Louis Malle. Notons au passage que cette phrase mélodique de Brahms sera égalements utilisée par Gainsbourg dans sa chanson « Baby alone in Babylone« .

Françoise Sagan, de son vrai nom Françoise Quoirez, est une écrivaine française, née le 21 juin 1935 et décédée en septembre 2004. Souvent considérée comme faisant partie de la Nouvelle Vague, elle a aussi contribué à la coécriture de scénarios et de dialogues de films. Alors que sa vie privée défraie la chronique mondaine et judiciaire qui dépeignent « un charmant petit monstre » à la tête du « monde saganesque », elle est surtout connue pour sa « petite musique » mélancolique au ton nonchalant dans ses œuvres aux thèmes romantiques mettant en scène la bourgeoisie riche et désabusée, comme dans son roman le plus célèbre, Bonjour tristesse (1954). La solitude est un thème cher à Sagan. Les personnages de Sagan sont essentiellement seuls, mais ils ne font pas un drame de leur angoisse existentielle.

Source: Wikipedia

Yves Montand – Quand tu dors près de moi

Quand tu dors près de moi  (Yves Montand)

(paroles de Françoise Sagan)

Quand tu dors près de moi
Tu murmures parfois
Le nom mal oublié
De cet homme que tu aimais

Et tout seul près de toi
Je me souviens tout bas
Toutes ces choses que je crois
Mais que toi, ma chérie, tu ne crois pas

Les gestes étourdissants
Etourdis de la nuit
Les mots émerveillés
Merveilleux de notre amour

Si cet air te rejoint
Si tu l’entends soudain
Je t’en prie, comme moi
Ne dis rien, mais rappelle-toi, chérie

Autres poèmes à écouter sur le site J’ai la mémoire qui chante:
Autres interprétations de Yves Montand  à écouter sur le site J’ai la mémoire qui chante:


* * *

Nous avons besoin de votre soutien !

Cliquez sur ce lien et faites un don  pour nous aider à garder ce site vivant.

Abonnez-vous au site « J’ai la mémoire qui chante » et contribuez à la promotion de la grande et de la belle chanson d’expression française !

N VOUS ABONNANT TOUT À FAIT GRATUITEMENT AU SITE « J’AI LA MÉMOIRE QUI CHANTE », VOUS NE COUREZ ABSOLUMENT AUCUN RISQUE sauf celui d’être informé, dès la parution d’une nouvelle chanson !

Pour ce faire, il vous suffit tout simplement d’entrer votre adresse courriel (votre email) en utilisant le formulaire d’abonnement  que vous trouverez, au bas de la présente page !

 * * *

Si vous aimez la chanson d’expression française,  retrouvez-nous sur la page Facebook  «Chansons françaises des années 50 et 60 »  où nous vous proposons,  quotidiennement, l’écoute d’une chanson ayant laissé sa marque au cours de ces années glorieuses pour la chanson, que furent les années 50 et 60 .

Facebook-Icon

Chansons françaises des années 50 et 60

575442_249433995194482_850990571_n