Aujourd’hui, 24 juin, c’est la fête nationale du Québec.

Les origines des célébrations du 24 juin sont immémoriales et, un peu partout à travers le monde, cette fête est associée aux célébrations antiques du solstice d’été en même temps qu’aux fêtes agraires qui marquaient autrefois le début de l’été. Mais au Québec, le 24 juin, c’est la fête nationale et c’est un moment fort où la chanson occupe une place de choix.

Gilles Vigneault et la SuperFrancofête

Au cours des années 60 et 70, l’auteur, poète et interprète québécois, Gilles Vigneault est certainement celui qui a le plus incarné l’appropriation par la chanson des aspirations nationales des québécois. Nous le retrouvons aujourd’hui au concert d’ouverture de la SuperFrancofête en 1974 à Québec, devant 125 000 spectateurs. Ce soir là, Félix Leclerc , Gilles Vigneault et Robert Charlebois sont réunis sur scène dans le cadre d’un spectacle qui fera époque et qui est intitulé  «J’ai vu le loup, le renard, le lion…». La SuperFrancofête est l’ancêtre de ce qui allait ultérieurement devenir le « Festival d’été de Québec », festival qui n’a malheureusement plus rien en commun avec l’esprit de la fête qui l’a engendré.

Gilles Vigneault  dit et chante, avec sa voix rocailleuse, sa chanson phare « Les gens de mon pays », chanson qui deviendra d’ailleurs, au fil des ans, un thème presque emblématique auquel des générations de québécois et de québécoise s’identifieront. Malheureusement les documents vidéo où l’on peut voir Vigneault chanter devant public, sont rarissime et celui que je vous présente aujourd’hui a quelques lacunes sur le plan sonore. Mais il s’agit là d’une véritable pièce d’anthologie que vous allez très certainement apprécier.

Et pour rendre pleinement justice à cette très belle chanson quelque peu tronquée dans cette première vidéo (qui date tout de même de 1977), je me suis permis d’ajouter sous celle-ci, une interprétation beaucoup plus récente de cette même pièce donnée par deux interprètes québécois de la relève, Stéphane Côté et Paule-Andrée Cassidy, qui ont tout récemment,  unis leur voix sur la scène de l’Anglicane de Lévis pour rendre un vibrant hommage à son compositeur, Gilles Vigneault.

Je me suis permis d’ajouter, sous ces ceux deux vidéos, grâce à l’initiative de mon Yves de Belgique qui m’a fait parvenir la chanson, une très belle version enregistrée sur disque par la regrettée Pauline Julien, cette « grande dame et figure emblématique de la chanson québécoise ».

(1) Gilles Vigneault – Les gens de mon pays

Gilles Vigneault / Super FrancoFête – Spectacle d’ouverture « J’ai vu le loup, le renard, le lion »

13 août 1974

(2) Stéphane Côté et Paule-Andrée Cassidy – Les gens de mon pays

Interprètes : Stéphane Côté et Paule-Andrée Cassidy /Enregistré à L’Anglicane de Lévis 

4 décembre 2010


(3) Pauline Julien  – Les gens de mon pays

Interprète : Pauline Julien (1965)

                  L’auteur, poète et interprète québécois Gilles Vigneault

Les gens de mon pays (1964)

Paroles et musique : Gilles Vigneault

Les gens de mon pays
Ce sont gens de paroles
Et gens de causerie
Qui parlent pour s’entendre
Et parlent pour parler
Il faut les écouter
C’est parfois vérité
Et c’est parfois mensonge
Mais la plupart du temps
C’est le bonheur qui dit
Comme il faudra de temps
Pour saisir le bonheur
À travers la misère
Emmaillée au plaisir
Tant d’en rêver tout haut
Que d’en parler à l’aise

Parlant de mon pays
Je vous entends parler
Et j’en ai danse aux pieds
Et musique aux oreilles
Et du loin au plus loin
De ce neigeux désert
Où vous vous entêtez
À jeter vos villages
Je vous répéterai
Vos parlers et vos dires
Vos propos et parlures
Jusqu’à perdre mon nom
Ô voix tant écoutées
Pour qu’il ne reste plus
De moi-même qu’un peu
De votre écho sonore

Je vous entends jaser
Sur les perrons des portes
Et de chaque côté
Des cléons des clôtures
Je vous entends chanter
Dans la demi-saison
Votre trop court été
Et mon hiver si longue
Je vous entends rêver
Dans les soirs de doux temps
Il est question de vents
De vente et de gréments
De labours à finir
D’espoirs et de récoltes
D’amour et du voisin
Qui veut marier sa fille

Voix noires voix durcies
D’écorce et de cordage
Voix des pays plain-chant
Et voix des amoureux
Douces voix attendries
Des amours de village
Voix des beaux airs anciens
Dont on s’ennuie en ville
Piailleries d’écoles
Et palabres et sparages
Magasin général
Et restaurant du coin
Les ponts les quais les gares
Tous vos crimes maritimes
Atteignent ma fenêtre
Et m’arrachent l’oreille

Est-ce vous que j’appelle
Ou vous qui m’appellez
Langage de mon père
Et patois dix-septième
Vous me faites voyage
Mal et mélancolie
Vous me faites plaisir
Et sagesse et folie
Il n’est coin de la terre
Où je ne vous entende
Il n’est coin de ma vie
À l’abri de vos bruits
Il n’est chanson de moi
Qui ne soit toute faite
Avec vos mots vos pas
Avec votre musique

Je vous entends rêver
Douce comme rivière
Je vous entends claquer
Comme voile du large
Je vous entends gronder
Comme chute en montagne
Je vous entends rouler
Comme baril de poudre
Je vous entends monter
Comme grain de quatre heures
Je vous entends cogner
Comme mer en falaise
Je vous entends passer
Comme glace en débâcle
Je vous entends demain
Parler de liberté

Lire la biographie de Gilles Vigneault 
Autres chansons québécoises à écouter sur le site « J’ai la mémoire qui chante »

* * *

Nous avons besoin de votre soutien !

Abonnez-vous au site « J’ai la mémoire qui chante » et contribuez à la promotion de la grande et de la belle chanson d’expression française !

EN VOUS ABONNANT TOUT À FAIT GRATUITEMENT AU SITE « J’AI LA MÉMOIRE QUI CHANTE », VOUS NE COUREZ ABSOLUMENT AUCUN RISQUE sauf celui d’être informé, dès la parution d’une nouvelle chanson !  

Pour ce faire, il vous suffit tout simplement d’entrer votre adresse courriel (votre email) en utilisant le formulaire d’abonnement  que vous trouverez, au bas de la présente page !

* * *


 
About these ads
commentaires
  1. gibi dit :

    C’ est à travers l’interprétation de « Pendant que » et du  » doux chagrin » par les Compagnons de la chanson que j’ ai découvert Gilles Vigneault ( ils avaient dû chanter ces 2 nouveaux titres et parler de lui lors d’un Télé Dimanche) Quand il est passé dans ma ville, je suis allée le découvrir mais il n’y avait que quelques rangs de spectateurs si bien qu’il avait dit à ceux de la « 2ème série » de s’approcher de la scène pour qu’il puisse nous raconter ses histoires ! Bien sur, tout le monde a été conquis! Quand il est revenu la fois suivante, les places au théâtre se sont arrachées en guère plus d’une heure, faisant de nombreux déçus si bien qu’une nouvelle date a été programmée quelques mois après et sa popularité n’ a cessé de grandir!Comme Félix Leclerc, il a apporté l’air du Canada jusqu’en France !

  2. Anonyme dit :

    Que je suis reconnaissante envers tous ces artistes québecois !!!
    Tant de talent, de passion et force de vie. Qu’ils défendent bien la langue française et son esprit.

    Si « Québecois » me le permet, j’ai envie de lui dire qu’un pays c’est bien plus que des frontières, c’est un peuple. C’est comme une évidence. A chaque fois que j’ai la chance de rencontrer des amis québecois, je vois un monde meilleur. C’est justement le courage et l’espoir – toujours vivace !!

    Sans perdre le goût des belles choses, de la poésie et de l’humour.

  3. Melocoton dit :

    Belle artiste québécoise que je découvre à travers un double album de la collection « Les refrains d’abord » et cette très belle interprétation :

    Renée Claude – Les gens de mon pays :

    http://www.4shared.com/audio/owxoD1yn/19-Les_gens_de_mon_pays.html

  4. Lise dit :

    Ah ! Merci Pierre pour le beau texte de Fred Pellerin. Quelle belle relève artistique ! Il est loin
    d’être banal ce jeune homme !

    J’ai beaucoup apprécié l’interprétation des Cassidy/Côté pour  »Les gens de mon pays » .

    Merci aussi pour les beaux yeux bleus de notre auteur, poète et interprète québécois ! C’est lui qui l’a écrit notre hymne national avec  »Gens du pays » pourquoi en vouloir un autre ?

    • Bonjour Lise et merci pour votre commentaire.. vous aurez sans doute remarqué que je suis en mode « lenteur » et que j’ai quelque peu tardé à vous répondre. C’est la faute au temps qui a décidé de s’écouler plus lentement (je suis presque en vacances..)

      Bon été à vous !

  5. André Lorimier dit :

    Je n’ai plus le coeur à fêter.
    Fêter quoi? Le retour à St-Jean-Baptiste et son mouton, emblème tragique des Canadiens-français?
    Fêter quoi? L’abandon tranquille de son histoire, de sa langue, de sa chanson?

  6. Melocoton dit :

    Bonjour tout le monde,

    Hier, à la médiathèque, j’ai trouvé cette très belle interprétation de Fabienne Thibeault : http://www.4shared.com/audio/XHDzSzzr/13-Les_gens_de_mon_pays.html

    Dans mon pays de Wallonie (en Belgique) où nous sommes de plus en plus souvent brimés par les nationalistes flamands agressifs et majoritaires qui aimeraient nous réduire aussi bien économiquement que culturellement, ça fait toujours chaud au cœur de se rappeler le combat mené par les québécois pour défendre leur identité culturelle.

    • Comme le souligne dans son commentaire un peu plus haut, l’ami André Lorimier qui est, lui aussi, belge (et wallon mais ayant vécu au Québec depuis belle lurette), le moral de ceux qui ont mené le combat depuis le début des années 70, est complètement à terre depuis le balayage du Bloc Québécois aux dernières élections. Nous sommes sans doute à une croisée des chemins où tout semble indiquer que les québécois ont majoritairement décidé de baisser les bras et de se laisser bercer (certains diront envahir) par la culture ambiante à très forte majorité anglophone et américanisante. Il faudra peut-être chercher ailleurs qu’au Québec, cet exemple du combat d’une minorité opprimée pour défendre son identité culturelle.

      Et fort heureusement, il y en a encore quelques uns qui n’ont pas encore baissé les bras. Comme l’ami Fred (Fred Pellerin le conteur, le magicien des mots pour ceux qui ne le connaisse pas) que je vous propose d’écouter nous raconter « …qu’il était une fois » ne veut pas dire toujours et surtout pas jamais !

  7. […] Gilles Vigneault – Les gens de mon pays « J’ai la mémoire qui chante Tags: chanson, culture album musical | arts visuels | cause | chanson | CHYZ FM | CKRL | Condensés quotidiens | culture | danse | environnement | exposition | FEQ | histoire | Internet | langue | lecture | Limoilou | local | logiciel | monde de l'entreprise | monde du travail | médias | médias sociaux | nouvel amphithéâtre | oeuvre d'art | patrimoine | politique provinciale | poésie | radio communautaire | recette | roman | santé | science | slam | sortie | spectacle | théâtre | urbanisme | voyage | vélo | Web | économie | éducation | émission radiophonique | événement | […]

  8. Benjamin Herrera dit :

    Depuis la Colombie une bonne fête pour tous les gens de Québec…merci pour la chanson

  9. Denise Angers dit :

    Merci Pierre de nous faire entendre la voix rocailleuse et chaleureuse de Vigneault

    • Oui Denise « sa voix rocailleuse et chanleureuse »… Vous me pardonnerez Denise de vous avoir emprunté ces deux qualificatifs dans mon texte que j’ai modifié pour les y inclure.

  10. Québécois dit :

    En référence sur «Mon Pays»
    http://www.youtube.com/watch?v=cno6MEDKBDo

  11. Québécois dit :

    Il ne faudrait pas oublier «Mon pays» de Claude LÉVEILLÉ.

    Pour moi c’est encore plus fort que «Gens de mon pays». Ce serait un hymne national plus fort que «Gens de mon pays».

    Encore faudrait-il en avoir un un vrai pays!

    • Bonjour à vous… effectivement la chanson Mon Pays de Léveillée possède ce caractère solennel que n’a pas la chanson de Vigneault. Il faut absolument l’écouter et la redécouvrir.

      Mais en même temps, elle me laisse un petit goût amer après les événements récents que nous venons de vivre et qui n’ont rien pour nous rapprocher de ce pays que nous espérons depuis tellement longtemps. Est-ce par lâcheté ou par lassitude, mais je n’avais pas le goût de tourner le fer dans la plaie ouverte…. Mais, c’est sans doute vous qui avez raison et il ne faut jamais cesser d’espérer…!

  12. Melocoton dit :

    Bonjour Pierre et bonne fête à tous nos amis québécois,

    Pierre, c’est gentil à toi de me laisser la possibilité de vous offrir cette version que l’on doit à la grande dame et figure emblématique de la chanson québécoise qu’est Pauline Julien :

    http://www.4shared.com/audio/nwEdAQ1C/23-Les_gens_de_mon_pays.html

    Je sais que Fabienne Thibeault et Renée Claude l’ont également interprétée mais il me faudra le temps de les emprunter pour pouvoir vous les proposer.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s