PSeghers 650pix

"Des filles en pleurs
Et des filles fleurs
Des filles, il en pleut…"

espace site wordpress

Pierre Seghers est un poète, éditeur et résistant français. Il est le plus célèbre éditeur français de poésie, créateur en 1944 de la collection "Poètes d’aujourd’hui". Résistant de la première heure, il fut proche de Louis Aragon, Paul Éluard, Robert Desnos et René Char. Ses chansons sont chantées par Léo Ferré, Jacques Douai, Juliette Gréco, Marc Ogeret, Hélène Martin, Catherine Sauvage, Monique Morelli, Roger Lahaye, Francesca Solleville, Béatrice Arnac, Simone Bartel, Les Trois Ménestrels, Jacques Doyen, Serge Kerval, Aimé Doniat, etc.

Sur la chanson, il écrivait en 1958: " « La chanson est, je crois, l’activité de l’homme plus directement sensuelle, où la parole, le chant, le mouvement sont intimement liés. (…) Ni la cadette, ni l’aînée de la poésie, elle fait partie au même titre que la poésie, du trésor d’une langue. (1)

Pierre Seghers a publié ses "Chansons et complaintes" en trois tomes (1959, 1961 et 1964). Le texte de la chanson "Des filles, il en pleut" est extrait du tome II de cette publication. Léo Ferré a mis en musique ce poème comme il le fit aussi pour un autre texte de Seghers, soit son célèbre "Merde à Vauban" que Ferré publia en 1960 chez Barclay. Cette très belle chanson a été interprétée par plusieurs chanteurs dont Les Trois Ménestrels (celle qu’on entendait le plus à la radio, vu la popularité de ce groupe à l’époque), et par  Mouloudji. La veesion que je vous propose d’écouter aujourd’hui est, selon moi, la plus belle et c’est, Jacques Douai, l’homme à la voix de velours qui la chante.

espace site wordpress

 

Pauvre Rutebeuf - Léo Ferré

espace site wordpress


Des filles il en pleut – Jacques Douai
(Pierre Seghers / Léo Ferré)

espace site wordpress

Des filles il en pleut

Paroles : Pierre Seghers / Musique :Léo Ferré

Des filles, il en pleut…
Des blond’s et des bleues
Des filles, il en pleut…
M’amie
Des filles en pleurs
Et des filles fleurs
Des filles, il en pleut…
M’amie
Mais nulle n’aura
Ton rire et tes bras
Mais nulle n’aura tes lèvres
Mais nulle n’ira
Aussi loin que toi
Mais nulle n’aura mes rêves

Des filles, il en pleut…
Mais où sont tes yeux
Et ton corps joyeux
M’amie
Il aura tant plu
Dans mon coeur, sais-tu
Que je n’ les vois plus,
M’amie
Tu étais pour moi
Ma terre et mes bois
Mon pays, ma foi, ma vie.
Tu étais pour moi
La Reine d’un Roi
Qui perdit, pourquoi, sa vie.

Des filles, il en pleut…
Depuis ton adieu
Des filles, il en pleut…
M’amie
Oui, mais peu à peu
Je meurs à ce jeu
Sans soleil ni feu,
M’amie
Reviens, reviens-moi,
Les jours sont des mois,
Reviens, reviens-moi, m’amie
Point ne t’oubliais
Tandis qu’il pleuvait
Moi, je t’attendais, ma mie.

(1) Pierre Seghers, préface de l’album Chansons et complaintes Seghers, 1958

 

Autres pièces d’anthologie à écouter sur « J’ai la mémoire qui chante » :

Si vous aimez la chanson d’expression française,  retrouvez-nous sur la page Facebook  «Chansons françaises des années 50 et 60 »  où nous vous proposons,  quotidiennement, l’écoute d’une chanson ayant laissé sa marque au cours de ces années glorieuses pour la chanson, que furent les années 50 et 60 .

Facebook-Icon

Chansons françaises des années 50 et 60

575442_249433995194482_850990571_n